Assurance vie

Questions fréquentes sur l'assurance vie

Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions les plus fréquemment posées. Pour toute autre question, n'hésitez pas à nous interroger :

Quels sont nos frais sur une assurance vie ?

Deux types de frais sont générés :

  • Les frais d’entrée, généralement inférieurs à 1% de votre épargne, dont une partie est rétrocédée à Wagram Patrimoine. Ce niveau de frais reste très bas, lorsque la plupart des banques et assureurs classiques imposent des droits d’entrée pouvant dépasser 4%.
  • Les frais de gestion, dont une partie est reversée à Wagram Patrimoine, le reste rémunérant notamment l’assureur.

À quoi correspondent les frais d’arbitrage ?

Sur un contrat d’assurance vie multi-supports, les sommes placées sur un fonds peuvent être réorientées vers un autre fonds (d’un fonds en unités de compte vers le fonds en euros par exemple). En général, ces arbitrages sont payants : les frais sont fixés forfaitairement ou en pourcentage des fonds arbitrés, excédant rarement 1%. Certains contrats proposent un certain nombre d’arbitrages gratuits par année.

Pourquoi la clause bénéficiaire est-elle fondamentale ?

La clause bénéficiaire est un élément essentiel du contrat d'assurance vie car c'est elle qui permet de transmettre un capital aux personnes désignées, ceci dans un cadre juridique et fiscal privilégié.
Désigner un ou plusieurs bénéficiaire(s) dans votre clause bénéficiaire vous permet de transmettre un capital exonéré de droits de succession dans la plupart des cas.
En l'absence de bénéficiaires désignés, les capitaux décès entrent dans la succession et sont soumis aux droits de succession.
C’est pourquoi, il est essentiel de rédiger avec soin votre clause bénéficiaire au moment de l'adhésion à votre contrat. Votre conseiller peut vous assister dans cette rédaction.
De même, il est très important de tenir à jour votre clause bénéficiaire en fonction de l’évolution de votre situation familiale notamment.

L’argent investi dans mon contrat d’assurance vie est-il bloqué ?

Non, vous pouvez à tout moment procéder à un rachat, total ou partiel. Si ce rachat a lieu dans les 8 ans qui suivent l’ouverture du contrat, les plus-values sont imposables à l’impôt sur le revenu ou à un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) dont le taux dépend de la date du rachat.
Pour optimiser les avantages fiscaux, vous avez intérêt à conserver votre épargne pendant une durée d’au moins huit ans.

Le capital constitué sur un contrat d’assurance vie est-il plafonné ?

Non. L’assuré peut effectuer des versements sans limite, qu’ils soient ponctuels ou réguliers ; adapter son effort d’épargne à ses capacités financières présentes et à venir ; et l’alimenter en une ou plusieurs fois. Attention, cependant, aux contrats à prime unique : par définition, ils empêchent d’effectuer de nouveaux versements après le versement initial.

Est-il possible de souscrire plusieurs contrats d’assurance vie ?

Il n’y a aucune limite : vous pouvez en avoir autant que vous le souhaitez. Souscrire plusieurs contrats d’assurance vie peut vous permettre, par exemple, de désigner plusieurs bénéficiaires, de vous diversifier sur plusieurs compagnies ou banques, ou encore d’avoir un contrat pour faire fructifier votre épargne sur le long terme, et un autre pour avoir des compléments de revenus.

L’assurance vie est-elle soumise à l’ISF ?

Oui. Les épargnants soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) doivent déclarer chaque année dans leur patrimoine imposable la valeur de leur(s) assurance(s) vie au 1er janvier. Elle est normalement communiquée par l’assureur. Seuls les contrats qui ne comportent pas de valeur de rachat (ils sont très peu nombreux) échappent à l’ISF.

Que se passe-t-il si Wagram Patrimoine dépose le bilan ?

Votre argent est placé auprès d’un organisme, d’une grande banque ou d’une compagnie d’assurance, pas directement chez Wagram Patrimoine. Si Wagram Patrimoine disparaît, vous aurez uniquement perdu votre conseiller, mais votre épargne constituée demeurera intacte, continuera de vivre et d’évoluer sur les divers supports sélectionnés.