Private Equity

Risques d'investissement/Recommandations

  • L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) attire l’attention des souscripteurs sur le fait que la délivrance de son agrément ne signifie pas que le produit présenté est éligible aux différents dispositifs fiscaux. L’éligibilité à ces dispositifs dépendra notamment du respect de certaines règles d’investissement au cours de la vie de ce produit, de la durée de détention ainsi que de la situation individuelle de chaque souscripteur.
  • Les fonds de capital investissement tels que les FIP ou les FCPI présentent un risque élevé de perte en capital, notamment du fait de l’investissement en titres non cotés.
  • Risque lié à la liquidité : compte tenu du fait que le Fonds a vocation à prendre des participations minoritaires dans des PME principalement non cotées sur un marché réglementé, il pourra éprouver des difficultés à céder ses participations dans les délais et au niveau de prix souhaités. Il s’agit d’investissements à long terme. La durée de détention doit être égale à la durée de gestion prévue par le fonds, en général entre 6 et 10 ans, et non à la durée fiscale, 5 ans.
  • Ces investissements en direct dans les PME, FCPI ou FIP, doivent être considérés comme des produits de diversification. Ils ne doivent pas dépasser 5 à 10% d’un patrimoine mobilier.
  • Bien que présentant un risque important, le fort taux de réduction d’ISF permet de réduire le risque de perte en capital.